Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Pour les amoureux de chats. Chats cherchent foyer
  • Contact

Archives

1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 23:54

http://img74.xooimage.com/files/2/2/e/nino-2cf02d9.jpg

 

Un chat - et tout animal en général - est un être vivant : ce n'est ni un meuble, ni un objet de décoration, ni une peluche. Devenir propriétaire d'un chat ne doit JAMAIS s'envisager à la légère : c'est un engagement de longue durée, pendant lequel vous allez devoir lui prodiguer amour et soins constants. Soucieux du bien-être de nos chats, nous insistons pour que chaque futur adoptant aie bien conscience de ces différents points :

 

1- Un chat a une espérance de vie de 15 à 20 ans.

C'est-à-dire que la petite boule de poils pour laquelle vous craquez peut-être aujourd'hui vous accompagnera durant toutes ces années. Adopter un animal, c'est prendre des responsabilités : il ne s'agit pas de l'abandonner à la première difficulté relationnelle (il peut y en avoir avec un chat, comme avec des êtres humains) ou au moindre changement de situation personnelle. Inversement, il est des cas où c'est le maître qui part avant l'animal (décès ou simple accident, qui peut malheureusement arriver à n'importe qui). Là encore, c'est une cause d'abandons bien trop fréquente. C'est pourquoi il importe de bien prévoir qui, dans votre entourage, se chargera du chat en cas de séparation inévitable.

 

2- Un chat requiert de l'attention au quotidien.

Devenir le maître d'un chat est certes moins contraignant que pour un chien : pas de promenades sous la pluie à 7h du matin, pas de manifestations expansives à votre retour.  Mais n'oubliez pas que vous devrez régulièrement nettoyer et changer sa litière (surtout en appartement), lui donner à manger à heures à peu près fixes (un chat tient à ses habitudes et a horreur des changements) et passer du temps avec lui pour les jeux et les calins indispensables à son bien-être. S'il est plus indépendant et plus réservé qu'un chien, si les signaux qu'il vous envoie sont plus discrets, un chat n'en a pas moins besoin de vous... sous peine de déprimer.

 

3- Un animal, c'est un budget.

On n'en prend pas forcément conscience (comme en témoigne le nombre croissant d'abandons pour raisons financières) mais avoir un animal peut coûter cher :

- les croquettes de bonne qualité coûtent cher. (Nous les conseillons fortement, toutefois, car  elles sont plus nourrissantes et apportent un bon équilibre alimentaire : votre chat en mange moins et est donc en meilleure santé.)

la litière est à renouveler tous les 8 à 15 jours (pour les agglomerantes) , selon que votre chat a accès ou non à l'extérieur. Les prix varient selon les marques et les qualités, mais nous avons là aussi nos préférences.

- les traitements anti-puces et vaccins sont à renouveler régulièrement si votre chat sort. Les vermifuges sont indispensables tous les 6 mois/1 an pour tous les chats adultes, tous les mois pour les chatons.

les autres frais vétérinaires ne sont pas à exclure en cas de maladie ou d'imprévu.

- vous aurez également besoin de quelques accessoires, notamment d'une cage de transport (indispensable pour voyager, même sur une courte distance), d'un bac et d'une pelle à litière... voire de quelques jouets. Pour le couchage du chat, en revanche, pas besoin d'investir : il choisira sa place lui-même et vous comprendrez vite que c'est vous qui habitez chez lui, et non l'inverse !

 

4- Vous aurez des absences, des vacances, des week-ends. 

Pas question d'abandonner votre chat à l'approche des vacances, comme cela arrive trop souvent. S'il peut parfaitement rester seul le temps d'un week-end (pas plus !), votre chat devra être pris en charge pour une absence plus longue. Si vous ne pouvez l'emmener avec vous - ce qui est toujours délicat - pensez à des membres de votre entourage qui peuvent passer à votre domicile pour les gamelles, les jeux  et les calins. 

 

5- Chaque chat a sa personnalité.

Les chats ont beau être d'une nature réservée, ils savent généralement très bien ce qu'ils veulent. Comme chez les humains, on trouve chez eux une multitude de caractères. Il y a ainsi, par exemple

- des chats indépendants qui vivent leur vie et ne font que passer à la maison (même si la stérilisation limite les vagabondages)

- des chats craintifs qui nécessiteront douceur et patience

- des chats joueurs et décontractés qui s'accommoderont bien des enfants, chaparderont vos stylos et passeront des heures à titiller les franges de votre écharpe

- des chats "collants" qui ne vous lâcheront pas d'une semelle, s'installeront à la première occasion sur vos genoux, sur votre journal, sur votre oreiller

- des chats curieux et téméraires qui iront explorer vos armoires, vos dessus de meubles, vos tiroirs, ou que vous récupèrerez sur le lit des voisins.

Il importe donc de bien savoir quel type de chat vous envisagez d'adopter. Et de comprendre que - comme chez les humains - les personnalités des individus félins ne sont pas figées, qu'elles peuvent évoluer avec le temps... et qu'il faut les respecter. Mais que - comme avec les humains - ce sont aussi ces évolutions, ces adaptations mutuelles qui feront la richesse et la beauté de votre relation avec votre chat.

 

 

  CHATS A L'ADOPTION


Repost 0
Published by Nuxe - dans Conseils
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 23:14

http://idata.over-blog.com/0/20/28/80/animaux/chat-litiere.gif

 

Lorsqu'un chat devient malpropre ce n'est pas par jalousie ni par vengeance
Il n'a malheureusement pas d'autres moyens pour exprimer son mal-être
que ce soit du à un probleme de santé ou à autre chose


Un chat peut faire ses besoins en dehors de son bac pour differentes raisons :

-- A cause d'un probleme de santé (calculs urinaires, cystite, infection ...)
ou si il en a eu un ( il est possible que apres avoir ete malade ,votre chat associe les choses desagreables qu'il a resenti au fait de faire ses besoins dans la litiere)


-- ou phsychologique : à cause d'un changement
(demenagement, changement de litiere ,changement du bac ou de son emplacement, arrivée d'une personne ou d'un autre animal, changement des habitudes, du mobilier, moins d'attention à son egard ...)

si le probleme est psychologique il faut en trouver la cause et l'eliminer (si cela est possible)
et aider votre chat à calmer son anxiete en vous occupant de lui le plus souvent possible (jeux, calins)
(vous pouvez en plus utiliser un diffuseur Feliway (ce produit permet de contrôler et d'éviter les manifestations liées au stress))


-- Parce qu 'il n'est pas castré :
il délimite son territoire par des jets durine qu'il refait régulièrement aux mêmes endroits (certaines femelles non sterilisées le font aussi)


-- parce que la litiere n'est pas assez propre ,
à cause de la porte du bac ou parce que celui-ci est situé trop pres de la nourriture ...



Il ne faut jamais reprimander votre chat lorqu'il fait ses besoins en dehors de son bac car cela va le stresser davantage et aggraver le probleme,
et ne pas utiliser de l'eau de javel (ou un autre produit contenant de l'ammoniac) pour nettoyer les endroits où il a fait ses besoins
(l'odeur qui ressemble à celle de l'urine attire les chats)

par contre vous pouvez mettre un peu d'eau de javel sur un sopalin et le frotter sur les parois interieures du bac (en faisant attention de ne pas en mettre trop , il ne faut pas que ça sent trop fort) pour insiter votre chat a y faire ses besoins





  *MALPROPRETE URINAIRE :

Il faut tout d'abord éliminer les infections de l'appareil urinaires (cystites dont la cystite intestitielle, lithiases, uréthrites, syndrome urologique félin) qui provoquent :
une envie impérieuse d'uriner (le chat n'a pas forcément le temps de se rendre à la litière),
une douleur (qui provoquera une aversion du lieu d'élimination).

On retrouve également :
les troubles polyuriques-polydipsiques (uriner beaucoup - boire beaucoup) comme le diabète, l'insuffisance rénale ou hépatique, les infections
les incontinences urinaires (incapacités à contrôler volontairement l'émission d'urines) dans les troubles neurologiques ou locomoteurs algiques (arthrose, paralysie, vieillissement), ce qui est rare chez le chat.


* MALPROPRETE FECALE :

Les infections de l'appareil intestinal (entérites, constipation) provoquent une envie impérieuse de déféquer (diarrhées) ou une douleur (constipation) qui peuvent expliquer les symptômes.
Les incontinences fécales (incapacités à contrôler volontairement l'émission de matières fécales) dans les troubles neurologiques ou locomoteurs algiques (arthrose, paralysie, vieillissement ), sont rares chez le chat.

Après avoir éliminé toutes les causes organiques possibles, on s'oriente vers un trouble comportemental de l'élimination.





** TROUBLES LIES AU BAC A LITIERE :


Les bacs à litière doivent être :

1. accessibles
Il arrive que le bac à litière soit dans une pièce ou, quelquefois, sur un balcon dont l ... est partiellement interdit (hiver par exemple).


2. stables et spacieux
Le chat doit pouvoir y pénétrer facilement et pouvoir recouvrir ses besoins.
Les bords ne doivent pas être trop hauts, en particulier pour les chatons.


3. ouverts ou fermés
Certains chats ont du mal à pousser la porte qui peut, en outre, leur faire peur lorsqu'elle oscille.


4. en nombre suffisant
Pour que le chat, ou les chats vivant ensemble, puissent organiser correctement leur territoire, il faut leur mettre un nombre de litière suffisant.
Si certains chats peuvent se partager une litière, d'autres ne feront jamais leurs besoins si un autre chat est déjà passé par là.
Si vous possédez une maison avec un étage, il est préférable de mettre une litière à chaque étage.
Certains chats préfèrent avoir deux bacs : un pour les urines, un autre pour les selles.


5. à une certaine distance des autres champs territoriaux
(champs d'élimination et champs d'alimentation / boisson)
Il faut laisser au minimum 2 à 3 mètres entre ces différents champs si l'appartement est petit. Sinon, le mieux est d'organiser les champs dans des pièces différentes.
Toutefois, les distances ne doivent pas non plus être trop importantes (litière à la cave par exemple).


6. conservée au même endroit si possible : lieu d'élimination préférentiel
.Certains chats peuvent devenir malpropres car on a changé trop brusquement de lieu d'élimination.
Les habitudes et les rituels sont encore présents et, en général, des restes d'odeurs stimulent l'animal pour qu'il effectue ses éliminations à l'endroit habituel
Si on doit modifier ce lieu, il faudra faire progressivement glisser la litière vers l'endroit choisi (en plusieurs jours) pour que l'animal s'habitue à son nouveau champ d'élimination.


7. dans un endroit calme et rassurant
Les chats, en règle générale, n'aiment pas être dérangés quand ils font leurs besoins. Toutefois, certains animaux préfèrent ne pas être trop isolés.
Evitez tous les lieux de passage, les lieux bruyants

Il se peut qu'un événement phobogène ou douloureux se produise pendant que le chat fait ou va faire ses besoins pour qu'il évite cette zone.
Nous pouvons décrire de nombreux exemples qui sont d'origine :
interne:
- difficultés pour uriner (cystites, globe vésical),
- difficultés pour déféquer (constipation, colites),
- douleurs lors de la position éliminatoire (arthroses),
- inflammation des glandes anales ;

externe:
- bruits violents accidentels quels qu'ils soient (pétard, chute d'un objet, machine à laver qui se met en route automatiquement),
- propriétaires qui profitent de ce moment pour donner des médicaments, brosser le chat
- entrée inopinée de personnes ou d'animaux qui dérangent le chat,
miroir près de la litière
- " jet " du chat dans le bac à litière, après que le propriétaire ait trouvé l'objet du " délit ".
Dans ce cas, certains propriétaires prennent leur chat " manu militari " en criant, leur mettent le nez dans leurs besoins et les transportent sans ménagement dans leur litière !
Devinez-vous ce que le chat va penser !
Les troubles de la communication feront le lit de l'anxiété, ce qui ne fera qu'augmenter la malpropreté !


8. changé périodiquement
Les bacs à litière sont presque toujours en plastique : les odeurs persistent même après lavage soigneux et peuvent incommoder certains chats délicats.
II est recommandé d'en acheter un tous les ans.





** TROUBLES LIES A LA LITIERE:

La litière doit être :

1. en quantité suffisante pour que le chat puisse recouvrir ses besoins
En général, 3 à 4 cm de profondeur de litière suffisent amplement.


2. nettoyée régulièrement
Soyez particulièrement vigilant sur ce point.
Certains propriétaires ne nettoient pas quotidiennement la litière, ce qui perturbe olfactivement le chat.
Certains chats ne peuvent éliminer que dans une litière parfaitement propre.
Cette habitude a été prise par le nettoyage forcené de propriétaires maniaques de la propreté, ôtant immédiatement la moindre déjection dans la litière, ce qui n'est pas sans risque.
(Si, pour une raison ou une autre, la litière est souillée, le chat fera ses besoins dans un autre endroit)

Le nettoyage des bacs à litière doit être :
- quotidien pour éliminer les selles (une litière simple doit être changée, les boulettes de litière compactable enlevée)
- hebdomadaire pour le bac en entier avec une litière classique
- mensuel ou moins selon le type de litière compactable

Vous pouvez nettoyer avec un produit qui peut contenir un peu d'eau de Javel pour attirer le chat.
Si certains chats font leurs besoins à côté de leur litière, il faut penser à un défaut d'entretien ou à une aversion du substrat : le lieu d'élimination peut être correct.


3. désodorisée ou pas
L'odeur des éliminations stimule le comportement. Par contre, il semblerait que les litières parfumées dérangent les chats.
Un déodorisant (comme d'ailleurs une litière trop sale) perturbe le chat qui peut très bien changer de " toilettes ".
A contrario, lors d'anosmie, c'est-à-dire quand un chat perd l'odorat (coryza par exemple), le chat peut ne plus faire ses besoins dans sa litière.


4. de granulométrie correcte
Pendant la période de développement comportemental (période de socialisation), le chat choisit son lieu d'élimination en fonction de la mère par apprentissage par imitation et par attrait olfactif
La surface d'élimination et le genre de litière utilisé resteront préférentiels.



** Préférence et aversion de la litière :
Lorsque le chat a le choix, il semblerait qu'il préfère une litière se rapprochant du sable.
On peut également utiliser du papier, des copeaux mais, leur absorption est faible.
Les litières compactables sont, à l'heure actuelle, les litières les plus faciles à utiliser.
Par contre, un changement de litière peut ne pas être bien toléré par le chat.


** Préférence de surface (ou de substrat):
Les chats adultes peuvent également changer de surface sans que l'on sache vraiment pourquoi.

C'est peut-être lors :
- d'un changement de marque de litière,
- d'un changement de bac à litière, en particulier trop peu spacieux,
- d'un mauvais entretien de la litière normale (nettoyage trop espacé, quantité insuffisante de litière ne permettant pas au chat de creuser et de recouvrir).

Le chat essaie de recouvrir ses besoins et gratte sur une partie lisse du bac, le plus souvent les rebords.
Puis, petit à petit, il commence à gratter le sol sur lequel est situé la litière (carrelage ou linoléum, ou tapis), une moitié du corps dans le bac, l'autre moitié en dehors.
Ensuite, il choisira cette surface d'élimination préférentiellement au bac à litière.
Cela peut être :
- des surfaces lisses comme les carrelages, mais également les éviers, les baignoires, d'autant plus que les odeurs qui refoulent des tuyaux ont un attrait olfactif pour le chat
- des tapis, des moquettes, surtout dans la salle de bain pour son attrait olfactif (odeurs globales de la pièce, odeurs podales des propriétaires)


Toutefois, certaines préférences ne sont pas définitives.
Les chats qui sortent pendant les belles saisons, font également leurs besoins dans un bac à litière en hiver. Cela ne les empêche pas d'éliminer aussi dans la terre des plantes, qui leur rappelle certainement de bons souvenirs !





** MARQUAGE SEXUEL :

La solution est évidemment la castration du mâle et l'ovariectomie de la femelle.
Si le chat est castré dès les premiers marquages, ce comportement indésirable disparaît (près de 90% de réussite).
Notons que, dans un nombre faible de cas, le marquage urinaire peut persister par dérèglement du fonctionnement des surrénales, surtout chez des femelles pourtant opérées à la bonne période.




** MARQUAGE REACTIONNEL :

Consultez votre vétérinaire !
Sans symptômes comportementaux associés: Le traitement dépend de l'étiologie.
Il suffit d'éliminer les causes déclenchantes et les facteurs d'entretien des situations anxiogènes pour le chat.

Avec symptômes comportementaux associés: Les traitements psychotropes et les thérapies comportementales adéquates seront mis en oeuvre.






---------------------------


** NETTOYAGE DES ENDROITS SOUILLES **

Il est important d'eliminé les odeurs car l'attraction olfactive joue un grand rôle dans le maintien des marquages urinaires ou de la malpropreté chez le chat.
N'hésitez pas à changer les papiers ou les moquettes trop fortement souillées qui conservent des odeurs tenaces.

N'utilisez ni eau de javel, ni produits ammoniaqués qui attirent le chat. Attention : certains produits en contiennent de petites quantités (bien lire la composition de vos produits ménagers).
Nettoyez :
les surfaces lavables (carrelage, lino, papiers-peints lessivables) avec de la lessive St Marc ou du vinaigre blanc dilué ;
les tissus ou les objets délicats avec de l'eau gazeuse (la marque n'a pas d'importance).

Vous pouvez, en outre, utiliser le Feliway (spray) pour recouvrir les surfaces souillées
(Les produits répulsifs pour chat sont en règle générale d'aucune utilité, même si de nombreuses publicités en louent l'efficacité)




----------------------------


** IDENTIFICATION DU(des) CHAT(s) FAUTIF(s) **
Si le nombre de chats est élevé, il est souvent difficile de savoir lequel est malpropre.
Attention à ne pas " bouc-émissairiser " un chat particulier.
Un chat peut avoir commencer à marquer et les autres suivent par activation olfactive

 


Repost 0
Published by Nuxe - dans Conseils
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 00:28
reproduction-copie-1.pngUn chat peut commencer à se reproduire dès l’âge de 6 mois et les hormones sexuelles vont influencer son comportement.

Quel est le comportement d’un chat non castré ?
Il va marquer son territoire :
- A l’âge adulte, un chat non castré va commencer à marquer son territoire avec des jets d’urine à l’odeur forte et très désagréable. Il est vrai qu’un animal castré peut avoir le même comportement, mais il reste occasionnel et finit pas disparaître. Sachez que si le chat non castré repère une femelle en chaleur, cette attitude va s’amplifier.

- Il va également marquer son territoire en griffant les murs, les meubles, les sols et les arbres, ce qui peut faire des dégâts. Encore une fois, ce comportement existe aussi chez le chat castré, mais à un degré moindre.

Les fugues et les bagarres :
- si votre chat a repéré une femelle en chaleur dans les environs, peu importe la distance à parcourir, il ira à sa rencontre. Cela peut durer plusieurs jours pendant lesquels votre chat ne rentrera pas. De plus, il devra se battre contre d’autres mâles pour défendre son territoire et conquérir la femelle, ce qui peut occasionner des blessures plus ou moins graves et une visite chez le vétérinaire. Il peut peut aussi contracter à l'occasion les maladies FIV/FeLV

Sachez également qu’un chat non castré a la fâcheuse habitude de miauler de façon répétée et désagréable pendant la période de reproduction. Si vous vivez en appartement, attendez-vous à un sommeil léger.

Que risque-t-il ?
Tous ces comportements peuvent entraîner des problèmes de santé, du fait des bagarres, mais également des accidents de la route, car un chat est capable de faire de nombreux kilomètres pour rejoindre sa dulcinée. De plus, il doit faire face aux attaques de chien et aux morsures plus ou moins graves.
Votre animal peut être en contact avec des chats porteurs d’un virus comme la leucose, maladie pouvant être mortelle, s’il n’est pas vacciné.

Quelles sont les conséquences d’une castration ?
Il faut tout d’abord savoir qu’un chat castré n’est pas exempt de faire des dégâts dans votre maison en urinant ou en faisant ses griffes où bon lui semble. Mais ces comportements sont atténués et peuvent même totalement disparaître

La castration a pour conséquence une prise de poids de votre animal car la gestion des dépenses d’énergie est modifiée et il est moins actif. Pour éviter qu’il ne devienne trop gros, vous devez réduire sa quantité de nourriture ou lui donner une nourriture adaptée, surtout dans les premiers mois qui suivent l’opération. Ceci lui évitera des problèmes cardiaques, articulaires et de diabète.

Sachez également qu’un chat castré peut rencontrer des problèmes urinaires comme les calculs. Vous devez vous assurer que votre chat boit suffisamment d’eau et adapter sa nourriture si ce n’est pas le cas.

Enfin, de nombreuses personnes pensent que la castration d’un chaton va ralentir sa croissance ; c’est faux. En castrant votre chat dès son plus jeune âge (avant sa puberté), il sera équilibré, même s’il ne peut s’accoupler. Il vivra plus longtemps car son mode de vie sera plus tranquille, et il sera plus proche de vous.
Repost 0
Published by Nuxe - dans Conseils
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 00:25

http://www.santevet.com/public/Dessins_Cat_Indoor/.sterilisation_s.jpgDe nombreuses personnes ont aujourd’hui encore du mal à prendre la décision de faire stériliser leur chatte. Pourtant, si vous ne désirez pas faire un élevage, c’est la meilleure solution pour éviter de vous retrouver avec de nombreux chatons dont vous ne saurez pas quoi faire.

 

Pourquoi faire stériliser une chatte ?
Sachez tout d’abord qu’une chatte ne se sentira en aucun cas diminuée par une stérilisation et ne sera pas malheureuse. Contrairement aux idées reçues, une chatte n’a pas besoin d’avoir été au moins une fois en relation avec un mâle pour être équilibrée.

Il faut savoir que la contraception n’est pas la solution optimale si vous ne souhaitez pas que votre chatte ait une portée. Elle va bien sûr supprimer les chaleurs mais n’aura aucun effet sur les autres problèmes hormonaux pouvant entraîner des maladies. De plus, les chaleurs peuvent passer complètement inaperçues, être irrégulières et vous pouvez donc oublier de lui donner sa “pilule“. En outre, elles apparaissent très tôt, dès l’âge de cinq mois chez certaines.

Sachez que chaque année, de plus en plus de chatons sont tués ou abandonnés. Ainsi, la stérilisation peut empêcher la naissance de chatons non désirés, surtout si votre chatte a accès à l’extérieur.

Comment se comporte une chatte non stérilisée pendant ses chaleurs ?
Lors des chaleurs, le comportement de votre chatte se modifie : frottements aux meubles, miaulements forts et répétés. De plus, cette période se caractérise par des absences plus ou moins longues de l’animal, qui ne prend parfois même plus la peine de rentrer à la tombée de la nuit.

Au bout de quelque temps, votre chatte est de retour à la maison, souvent épuisée, pleines de puces et même blessée car les bagarres avec ses congénères sont fréquentes.

Les problèmes de santé liés à la non stérilisation :
- à cause des nombreuses sorties, votre animal peut être blessé et accidenté. En plus de se battre avec d’autres chattes et de risquer des infections et des abcès, elle court le risque de se faire renverser ou écraser par une voiture ou de se faire attaquer par un chien.

- votre animal peut être en contact avec des chats porteurs d’un virus comme la leucose, maladie pouvant être mortelle s’il n’est pas vacciné ou que vous n’avez pas pensez aux rappels.
- sachez enfin que de nombreuses études ont montré que la sécrétion continue d’hormones sexuelles ou un dérèglement de celles-ci peut entraîner certaines maladies, notamment des tumeurs ovariennes et mammaires.

Quelles sont les conséquences de la stérilisation ?
La stérilisation a pour conséquence une prise de poids de votre animal car la gestion des dépenses d’énergie est modifiée et il est moins actif. Pour éviter qu’il ne devienne trop gros, vous devez réduire sa quantité de nourriture ou lui donner une nourriture adaptée, surtout dans les premiers mois qui suivent l’opération.

Si votre chatte est en surpoids, elle risque des insuffisances cardiaques, des problèmes d’articulation et des problèmes de peau.
Par contre, sachez que la stérilisation n’entraîne en aucun cas un retard de croissance
Repost 0
Published by Nuxe - dans Conseils
commenter cet article