les Maladies

Samedi 28 juillet 6 28 /07 /Juil 23:19

Le typhus du chat est une maladie virale contagieuse. Elle est mortelle dans 50% à 90% des cas.

 

Le typhus du chat est aussi appelé la panleucopénie féline. Elle est due à un virus de la famille des Parvovirus, dont l'équivalent chez les chiens provoque la parvovirose canine. Assez rare aujourd'hui grâce à la vaccination, on peut toutefois la rencontrer chez des chats non vaccinés, surtout ceux vivant en communauté.

 

CETTE MALADIE N'EST PAS TRANSMISSIBLE A L'HOMME


Symptômes du typhus du chat

La maladie touche généralement les chatons, ou les adultes provenant d'une chatterie. L'incubation est de 2 à 4 jours. Ensuite, on peut noter l'apparition de fièvre. Le chat est prostré et perd l'appétit. Des diarrhées et des vomissements déshydratent fortement l'animal. La maladie évolue vers la mort si un traitement n'est pas mis en place rapidement.
Le diagnostic de certitude se fait par prise de sang (un des symptômes majeurs se traduit par une baisse importante des globules blancs dans le sang) puis recherche du virus dans les selles de l'animal.

Lorsque la chatte est infectée par le virus pendant la gestation, les chatons souffrent de lésions nerveuses invisibles à la naissance, mais qui apparaitront lorsqu'ils commencent à marcher. Les chatons n'ont alors aucun équilibre, et sont incapables de se déplacer. Il s'agit de l'ataxie cérébelleuse du chaton, maladie hélas incurable.


Traitement et prévention du typhus du chat

Le traitement est malheureusement aléatoire et dépend fortement de l'état général de l'animal. Il consiste en une réhydratation (perfusions), et à la prise de médicaments anti-vomitifs et anti-diarrhéiques mais aussi d'antibiotiques. Une alimentation par sonde est souvent nécessaire, d'où hospitalisation fréquente des animaux atteints.

 

Cette maladie est très résistante dans l'environnement. Le virus se retrouve dans la gorge et dans les excréments du chat et se transmet par simple voie orale ou nasale. Le virus peut se fixer sur les vêtements ou chaussures et être ainsi transporté sur de longues distances et infecter des chats d'intérieur.

A savoir aussi, le virus étant répandu dans l’environnement peu survivre pendant une période allant jusqu’à six semaines après l’infection, et il est TRES résistant à la plupart des désinfectants. En fait, il peut survivre pendant plus d’un an dans l’environnement. Il est donc prudent de renouveler fréquemment à des désinfections des locaux. Il est conseillé également de jeter, ou mieux, de brûler les objets qui ont été en contact avec les animaux malades.


Le meilleur moyen d'éviter la maladie est la vaccination. Elle se pratique en deux injections à un mois d'intervalle, possibles dès l'âge de deux mois, avec rappel tous les un à deux ans.

Par Nuxe - Publié dans : les Maladies - Communauté : Chat alors !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 28 juin 4 28 /06 /Juin 20:16

Les dépistages FIV/FeLV :


En cabinet, le vétérinaire peut réaliser un "test flash" Felv/FIV très rapidement & facilement, à partir d'un petit prélèvement sanguin  

 coût : entre 25€ et 30€


Concrètement, le bidule ressemble à un test de grossesse, avec, pour chaque virus, un spot qui se colore pour "oui", ou qui reste incolore pour "non" :-)

 

 

                                        test FIV-FelV2 ou       test-FIV-FelV.jpg


Pour la leucose (FeLV), la question à laquelle répondent ce oui ou ce non, c'est la présence du virus dans le sang (et non d'anticorps -- que le chat soit vacciné ou non ne peut pas fausser le résultat).

 

Le virus peut être éliminé au cours des années :  tester le chat tous les 2/3 ans pour confimartion.


 

LE FeLV

L'agent de cette maladie, virus FeLV, (ou virus leucémogène félin) est la cause d'un affaiblissement des défenses de l'organisme contre les autres microbes. Il peut également entraîner une leucémie ou un lymphome (formes de cancers du sang). Ce virus a une action proche de celle du SIDA chez l'homme. Néanmoins, il n'y a aucune transmission possible du chat à l'homme, ni du chat à aucune autre espèce animale. Le virus n'atteint que les chats.

 


Le mode de transmission du virus :


Par contre le FeLV se transmet de chat à chat par un simple contact. Contrairement au FIV qui ne se transmet que par voie sexuelle et sanguine, le virus de la leucose se transmet par toutes les voies : sang, larmes, salive, urines...

 

Le Chat FeLV+ :

Une espérance de vie qui peut être plus courte. Les chats porteurs du FeLV+ peuvent vivre de nombreuses années et même toute sa vie sans déclarer la maladie. Une fois la maladie déclarée, le chat FeLV séropositif et immunodéprimé (c'est-à-dire ayant déclaré la maladie) peut être atteint par le typhus et le coryza si ses vaccins ne sont pas à jour. Il est important de continuer à vacciner un chat séropositif.

Par Nuxe - Publié dans : les Maladies - Communauté : A plumes, poils et écailles
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 28 juin 4 28 /06 /Juin 20:15

Les dépistages FIV/FeLV :


En cabinet, le vétérinaire peut réaliser un "test flash" Felv/FIV très rapidement & facilement, à partir d'un petit prélèvement sanguin.

  coût : entre 25€ et 30€.


Concrètement, le bidule ressemble à un test de grossesse, avec, pour chaque virus, un spot qui se colore pour "oui", ou qui reste incolore pour "non" :-)

 

                                             test FIV-FelV2 ou       test-FIV-FelV.jpg

 

 

c'est la présence d'anticorps qui est détectée.


Le test Felv/FIV est important, par exemple, quand on recueille un petit chaton abandonné dont on ignore l'histoire.
En principe, ce dépistage est un préalable à la vaccination d'un chat dont l'historique est inconnu.
Par rigueur, il est de mise à l'entrée d'un chat dans un groupe.

 

Voici un reportage tourné par 30 MILLIONS D'AMIS sur  le SIDA DU CHAT au Refuge du Chat Libre de la Detrousse (13) qui on l'espère amènera les futurs adoptants à avoir un autre regard sur les chats FIV+.


Un chat FIV+ veut dire qu'il est porteur de la maladie, mais pas nécessairement malade.

Il faut savoir que les porteurs sains peuvent vivre de très longues années et ne jamais développer la maladie.


  CETTE MALADIE N'EST PAS TRANSMISSIBLE A L'HOMME  

 

 

 

 

LE FIV

Le F.I.V. du chat (Syndrome d'immunodeficience acquise du chat)

Le syndrome d'immunodéficience acquise du chat est une maladie virale grave. Elle est due à un virus appelé F.I.V. (Feline Immunodeficiency Virus), qui appartient au groupe des rétrovirus. Cette maladie est responsable d'une immunodéficience qui rend le chat vulnérable aux infections. C'est l'équivalent du SIDA de l'homme, mais il n'y a aucun risque de transmission du chat à l'homme (les virus sont différents). Cette maladie n'est pas non plus transmissible aux autres espèces. Elle n'atteint que les chats.


La fréquence d'infection est variable suivant les populations de chats. L'infection est rare chez les chats vivant en appartement et n'étant pas en contact avec d'autres chats, alors qu'elle est fréquente chez les chats errants (environ 15% des chats des rues sont porteurs du virus).

 

Le mode de transmission du virus :

Le virus se transmet par morsures profondes lors de bagarres, ou par rapports sexuels.

Il n'existe pas de vaccin, ni de traitement pour éradiquer le virus FIV, le seul moyen de limiter sa propagation est d'éviter les contacts entre chats sains et malades. A vous de déterminer si votre chat peut ou non contaminer ses congénères en prenant le soleil dans votre jardin...

Sachant que le virus vit seulement 10 minutes à l'air libre.


Plus encore que pour les autres, il est absolument primordial de faire castrer votre chat et stériliser votre chatte pour éviter les bagarres, les fugues, les rapports sexuels et les naissances, qui sont autant de risque de contamination.

 

 

Le Chat FIV+

Le virus pouvant être latent pendant de nombreuses années, il est donc possible de vivre sereinement avec un chat porteur de cette maladie sans aucun risque. Un chat bien protégé est un chat qui vivra plus longtemps.

N'hésitez pas à lui offrir une vaccination complète pour prévenir les maladies extérieures et lui offrir une nourriture saine qui aidera son corps à mieux se défendre.

 

Son espérance de vie peut être plus courte. Les chats porteurs du F.I.V. peuvent vivre de nombreuses années sans déclarer la maladie. Bien que votre chat ne soit pas plus fragile qu'un autre tant que la maladie ne s'est pas réveillée, celle-ci peut devenir active sans crier gare. Il est donc important de savoir observer son chat et de consulter son vétérinaire au moindre signe anormal.

 

Il n'existe aucun vaccin contre le F.I.V., contrairement au FeLV (leucose).

 

 

Forum consacré au chats FIV+  L'Assistance des félins positifs 

Par Nuxe - Publié dans : les Maladies - Communauté : A plumes, poils et écailles
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 28 juin 4 28 /06 /Juin 00:18

La péritonite infectieuse féline (PIF) est une maladie infectieuse des chats qui se déclare lorsque l’organisme du chat réagit mal à une infection par le coronavirus félin (FCoV).

 

Le chat perd l’appétit et développe fièvre et ictère. L'amaigrissement est fréquent.

 

Le pronostic est presque toujours fatal

C'est l'une des premières causes de mortalité chez les jeunes chats.


La PIF peut présenter deux formes principales :


- La forme humide avec formation d'épanchements liquidiens :

Les cavités naturelles de l'organisme du chat se remplissent d'un liquide produit par ses propres cellules du système de défense immunitaire. Ce liquide qui peut remplir l'abdomen, le thorax, ou les deux organes est une gène dans leur fonctionnement :

  • une gène respiratoire si le liquide est présent dans le thorax
  • des problèmes digestifs si le liquide se situe dans l'abdomen

 

- La forme sèche

Elle peut atteindre chaque organe, souvent d'ailleurs plusieurs en même temps. Il y a alors défaillance des organes atteints. Pour le foie on notera par exemple une jaunisse, des troubles digestifs.

 

 

La Transmission :

La PIF se transmet par contact étroit entre chats. Les selles sont la première source d'infection. Une transmission in utero (de la mère au chaton) est possible mais pas encore prouvée.

Le chat peut également être infecté par le milieu dans lequel il vit (sol,vêtements,etc...). Les chats les plus souvent atteints sont jeunes et vivent en groupe.

 

 

La PIF ne se transmet que de félin à félin. Elle n'est pas transmissible à l'homme et aux autres animaux.

 

 

Il n’existe aucun traitement spécifique de la PIF, les soins sont essentiellement symptomatiques (traitement des crises convulsives et des difficultés respiratoires), et il n'existe aucun vaccin en France.


Par Nuxe - Publié dans : les Maladies - Communauté : Chats
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 27 juin 3 27 /06 /Juin 23:27

Le coryza du chat est une maladie du système respiratoire, très commune chez les chats qui vivent en groupe et/ou qui ne sont pas vaccinés.

Il s’agit en effet d’une maladie très contagieuse entre félins (mais pas pour l’homme) qui est causée par l’association de plusieurs virus et bactéries.

Trois virus sont impliqués dans le coryza et provoquent des symptômes différents chez le chat :

• un "Herpes virus" provoquant une infection du nez, des voies respiratoires et des yeux (qui peut être mortel chez des animaux affaiblis)

• un Calicivirus provoquant de la fièvre et de la fatigue, des écoulements oculo-nasaux et des ulcères (plaques rouges) dans la bouche ; ces plaies dans la bouche provoquent une salivation importante et une perte d’appétit

• un Réovirus qui provoque des larmoiements

 

Le traitement et la prévention

Le traitement du coryza passe en général par l'administration d'antibiotiques (en comprimés, en gouttes ou en injections si nécessaire), pour éviter les complications bactériennes. Une aérosolothérapie peut également donner de bons résultats, si le chat se montre coopératif, car il s'agit de lui faire des sortes d'inhalations plusieurs fois par jour pendant 15 minutes !

Des traitements complémentaires à base de L-Lysine, un acide aminé intervenant dans l'immunité anti-virale sont également parfois entrepris.

Enfin, des antiviraux (interférons) sont parfois nécessaires dans les cas les plus graves récidivant fréquemment, mais ces traitements sont particulièrement coûteux.
Pour les cas graves, une hospitalisation est parfois indispensable, afin de réhydrater le chat et de lui administrer une alimentation liquide par sonde.

La meilleure manière de combattre le coryza félin est la vaccination. Le vaccin contre le coryza est actif à la fois contre les Calicivirus, et contre la rhinotrachéite, et l'on y associe de plus en plus souvent un vaccin contre les Chlamydias, bactéries à l'origine de complications. La vaccination se fait en deux injections à un mois d'intervalle, avec un rappel tous les ans.

Par Nuxe - Publié dans : les Maladies - Communauté : Chats
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés